Top

Pourquoi est-il difficile d’être une femme guitariste ?

femme guitariste

Pourquoi est-il difficile d’être une femme guitariste ?

Disclaimer :

Attention cet article ne vise pas tous les hommes de la terre…

J’ai eu l’influx pour écrire cet article la semaine dernière après avoir lu un énième commentaire haineux laissé par un homme sous la vidéo d’une femme guitariste qui partageait un morceau sur un forum de guitaristes.

En tant que nana dans le milieu de la guitare, j’ai vécu cette « cyber-malfaisance » non pas des dizaines mais des centaines de fois, spécialement sur réseaux sociaux, de Youtube à Facebook, jusqu’aux menaces par email.  (Et aussi quelques demandes en mariage plutôt rigolotes !)

En effet, de l’insulte gratuite, aux commentaires machos, en passant par les invitations au sexe, ou à l’usurpation d’identité (si si) tout y passe.

Les idées reçues sur les femmes guitaristes

« Si cette fille est endorsée c’est parce qu’elle a des nichons », « Si elle a des likes c’est parce que c’est une nana », « Elle a du coucher pour en arriver là »…

Voici quelques extraits de ce à quoi une femme guitariste doit s’attendre, qui plus est dans le milieu de la guitare, et pire encore dans le milieu hautement masculin et compétitif de la guitare électrique.
Franchement quand tu bosses ton instrument corps et âme, au même titre qu’un homme, il est difficile de te voir confrontée à ce genre de remarques qui ne devraient, tout simplement pas avoir lieu.

On reconnaitra rarement le mérite d’une fille de prime abord et croyez le ou non mais il y aura toujours quelqu’un pour insuffler l’idée, même si le travail de la fille est remarquable (et surtout s’il est remarqué) que cette fille musicienne ne mérite pas ce pourquoi elle a été récompensée.

Contrairement aux idées reçues il est très difficile d’être prise au sérieux en tant que personne de sexe féminin dans le milieu de la musique.
Que la musique soit un loisir ou un métier, ce sera toujours plus difficile pour les femmes.

Il est frustrant et fatigant d’être confronté à ce genre de machisme ordinaire, certaines personnes peuvent même être très blessantes.
Quand j’ai commencé à mettre des videos sur Youtube, je prenais chaque reflexion gratuite et misogyne comme un coup de poing.
Petit à petit on s’habitue mais le problème général demeure.
Tu ne peux juste pas t’arrêter de marcher à chaque fois que tu trébuches sur un con.

Les insultes

femme guitariste

En veux-tu, en voilà…
Juste pour le fun, voici un aperçu des commentaires les plus WTF que j’ai pu avoir sur Youtube.

«Tu serais mieux dans ta cuisine »
Demande à mon homme, je t’assure que non…

guitariste femme

« Tu joues nue parfois ?», « Tu joues bien, es tu lesbienne ? », « Tu joues comme une fille », « Je préférerais que tu joues avec mon manche », « Tu es moche », « Tu joues bien pour une fille », …

On attend de toi quelque-chose de spécial

femme guitariste

« Oh une fille à la guitare ? c’est rare ! » 

Il y a souvent deux options dans la tête des gens :

Soit tu es naze, soit tu as intérêt à être une sacrément bonne guitariste, comme si l’entre-deux n’existait pas.

La pression est grande car tu seras forcément sur-analysée, scrutée, décortiquée, bien souvent autant sur ton jeu que sur ton physique.

Si vous pensez que je ne dis pas la vérité, allez lire les commentaires sur YouTube en dessous des vidéos de guitaristes féminines et vous verrez qu’ils sont très différents de ceux que l’on peut trouver en dessous des vidéos de guitaristes hommes.

Personnellement je n’ai jamais lu de « tu joues bien pour un homme » ou « tu joues bien, es tu gay? » en réponse à des vidéos de mes compères masculins (que je respecte évidemment beaucoup.)

Donc tu te retrouves, en tant que femme guitariste à systématiquement devoir prouver ta légitimité.

Nous savons tous, en tant que musiciens, combien comptent nos efforts, notre travail, notre envie de faire de notre mieux.
Nous connaissons le stress, les enjeux, la pression.
Et, quand en plus de ça, tu ne te sens pas « very welcome » je peux vous garantir que ça ne met pas toujours dans les dispositions les plus faciles pour donner le meilleur de soi.

La solidarité entre femmes guitaristes

Il y a une chose qui m’a beaucoup touchée dans le milieu féminin de la guitare, c’est la solidarité rencontrée entre les femmes guitaristes.
En effet j’ai eu la chance de pouvoir échanger avec beaucoup d’entre-elles et c’était toujours avec une gentillesse et une bienveillance qui fait chaud au cœur.
D’ailleurs pour une petite collaboration vidéo sympa entre 4 nanas c’est ICI .
Alors que les filles sont réputées pour se tirer les cheveux dans les vestiaires et être de vraies pestes entre-elles dès l’âge de 3 ans, j’avoue avoir été très touchée par la gentillesse de mes consœurs !
Il y a vraiment de l’amitié, de l’entraide, de la solidarité, du respect, de l’humour, des conseils, des conversations de filles aussi et ça fait plaisir.

On fait la paix ?

Le monde de la guitare et celui de la musique sont en train de s’ouvrir et c’est bien !

Internet regorge de talents hommes et femmes…et Internet regorge «d’imposteurs » hommes et femmes et ça n’empêchera pas le monde de tourner car la musique appartient à tout le monde.

Alors si Machine ou Bidule a été endorsée « parce que c’est une fille » j’ai envie de dire : Tant mieux !

Elle ouvre la voie aux filles qui font de la musique et il faut espérer qu’il y en aura encore beaucoup et que cette barrière des sexes va finir par tomber.

Quand je vois des nanas comme Nili Brosh, Gretchen Menn, Irene Ketikidi, Laura Klinkert, Rachel Woods, Nita Strauss, Lari Basilio, Courtney Cox, Sara Longfield, Julia Kosterova,Yasi Hofner, Tina S, Juliette Valduriez, Orianthi, Jess Lewis, Yvette Young, Jessie Lee Houillier, et toutes les autres… qui peut dire que ces nanas n’ont pas leur place, au même titre que leur confrères masculins sur le devant de la scène guitaristique?

Sur ce je repars faire de la guitare pendant que Chéri fait à manger… et ça a plutôt intérêt à être bon !

Anouck